Glossaire

Sur cette page sont regroupés un certains nombre de définitions diverses afin de centraliser les informations.

  • OVNI : Objet Volant Non-Identifié. Par définition, tout objet volant (drone, avion, hélicoptère, lanterne…) qui ne peut pas être formellement identifié est un OVNI.
  • OSNI : Objet Sous-marin Non-Identifié. Similaire à un OVNI, on parle d’un OSNI quand on voit un objet sortant de l’eau ou visible sous l’eau depuis un bateau ou sur un écho radar de bateau/sous marin.
  • UFO : Unidentified Flying Object. Terme anglais pour désigner un OVNI.
  • PAN : Phénomène Aérospatial Non identifié. Devant la sur-utilisation du terme OVNI, parfois dans des contextes éronés. Le terme de PAN a été instauré et convient d’être utilisé. Un OVNI étant d’avantage associé aujourd’hui au ridicule et aux « petits hommes vert ».
  • Soucoupe-Volante : L’origine du mot se trouve dans la ville de Pendleton, une petite ville du nord-est de l’Oregon. Elle résulte d’une prise de note faussée des journalistes Nolan Skiff et William Bequette, deux journalistes du quotidien local : East Oregonian. Ceux-ci se sont entretenus avec le pilote Kenneth Arnold qui a indiqué avoir aperçu des objets volants dans le ciel la veille au-dessus du mont Rainier, dans l’État de Washington alors qu’il était en avion. Afin d’aider à l’identification du phénomène, les deux journalistes rédigent un article chacun. L’un sera publié dans le journal local (l’East Oregonian) et l’autre envoyé par le biais de  » la ligne C » au bureau de l’Associated Press à Portland. Alors que le témoin, Kenneth Arnold a indiqué que les appareils volants se déplaçaient comme des soucoupes sur l’eau, les journalistes ont écrit qu’il a vu des « soucoupes volantes » ou « flying saucer ».
  • Flying Saucer : Terme anglophone pour l’expression « Soucoupe Volante ».
  • CIA : Central Intelligence Agency ou L’Agence Centrale du Renseignement. La liste de ses missions est disponible sur le site officiel www.cia.gov. Celle-ci fût créer le 18 septembre 1947.
  • NSA : National Security Agency ou Agence nationale de la sécurité responsable du renseignement et de la sécurité des systèmes d’information et de traitement des données du gouvernement américain. L’agence fût fondée le 4 novembre 1952.
    Site officiel : www.nsa.gov.
  • FBI : Federal Bureau of Investigation ou Bureau Federal d’Enquête. Principal service fédéral de police judiciaire des Etats-unis et service de renseignement intérieur du territoire américain. Fondée le 26 Juillet 1908.
    Site officiel : www.fbi.gov.
  • NASA : National Aeronautics and Space Administration. Traduit pas l’Administration Nationale de l’Aéronautique et de l’Espace.  Son rôle est d’administrer et de réaliser les projets relevant de l’astronautique civile, initialement démarré pour concurrencer l’avancée des Soviétiques. Créée le 29 Juillet 1958.
    Site officiel : www.nasa.gov.
  • GEIPAN : Groupe d’Etudes et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés. Créé en 1977 et basé à Toulouse en France, il est chargé de collecter, d’analyser sommairement et d’archiver les  PAN, mais aussi d’informer le grand public au sujet de ces derniers. En 2005 il est rattaché au CNES.
    Site officiel : www.cnes-geipan.fr.
  • CNES : Centre National d’Études Spatiales, c’est un établissement public à caractère industriel et commercial créé le 19 décembre 1961 et chargé d’élaborer et de proposer au gouvernement français le programme spatial français et de le mettre en œuvre.
    Site officiel : www.cnes.fr.
  • Blue Book : Le projet « Blue Book » ou « Livre Bleu » était une commission mise en place par l’US Air Force afin d’étudier et d’enquêter sur le phénomène OVNI. Cette commission fut créée en 1952 et resta en activité jusqu’en 1969. Au total 12’618 cas furent recensés et 701 d’entre eux, soit environ 6%, demeurent toujours inexpliqués à ce jour, bien que les explications de nombreux cas portent à controverses. Les archives sont disponibles sur le site officiel des archives nationales américaines à l’adresse suivante : www.archives.gov.
  • Ufologie : Discipline qui consiste à recueillir, analyser et interpréter les données se rapportant aux phénomènes OVNI, par exemple des photographies, des témoignages ou des traces au sol. En français on va plus facilement employé le terme « ovniologie ». Les anglophone quand à eux emploient de plus en plus le terme « UFO researchers » pour remplacer celui « ufologist », décrivant une personne pratiquant l’ufologie.
  • SS : Diminutif de Schutzstaffel et principale organisation du régime nazi. Confondue à tord avec la Waffen-SS, elle fût conçue en 1925 à l’origine pour protéger Adolf Hitler et fût par la suite dirigée par Heinrich Himmler. On doit à ce groupe la majorité des atrocités de la seconde guerre mondiale, comme par exemple les camps d’extermination, la Waffen-SS étant l’organisation militaire de ce groupe. C’est à la SS qu’on doit également les évolutions technologiques nazi et les missiles (ex. V2).
  • Liste en cours…

En cas de question, un module de commentaires est disponible ci dessous. Si vous souhaitez avoir la définition d’un mot ou d’un terme en particulier, n’hésitez pas à demander.

La Bataille de Los-Angeles, 24-25 Fev. 1942

Nuit du 24 au 25 février 1942, Los Angeles.

Les Etats-Unis sont en alerte depuis le raid Japonnais sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941.

Cette nuit là, à 02:43 un colonel d’artillerie aperçoit des avions et à 03:16, la DCA ouvre le feu pendant plus d’une heure après d’autres signalements. Plus de 1400 obus sont tirés dans le ciel de la ville. Des projecteurs ont éclairés l’espace aérien toute la nuit durant.

Bilan : Aucun objet volant détruit, mais 3 civils morts à cause des éclats d’obus, et 3 autres morts suite à une crise cardiaque du au stress.

Le lendemain, une photo prise durant la bataille a été publiée dans le Los Angeles Times qui fit la une de la presse du pays.

Rapidement, l’Etat réagit en affirmant que c’était une fausse alerte du au stress, mais les centaines de témoignages militaires et civils affirmant avoir vu des objets volants réfutent la thèse officielle.

Peu de temps après, le gouvernement admet son erreur et confirme qu’il s’agissait d’un ballon météorologique qui a été confondu avec des avions.

Quatre problèmes :

  1. Les avions Japonnais n’avaient pas la portée suffisante pour venir attaquer Los Angeles, et les documents communiqués après guerre prouve qu’ils ne sont pas responsables des événements de cette nuit là.
  2. Un avion, qu’il soit civil ou militaire, n’a pas la possibilité d’esquiver une heure de feu nourri par la DCA, encore plus de rester immobile plusieurs minutes dans le ciel.
  3. Comment la plus grande puissance militaire du monde, qui a bombardé le ciel avec des canons anti aériens toute une nuit avec plus de 1400 obus n’a pas pu détruire un simple ballon météo statique, sans moteur, incapable d’esquiver des tirs ?
  4. Grâce à la loi américaine « Freedom of Information Act » qui oblige le gouvernement américain à déclassifier les dossiers ne concernant pas la sécurité nationale, une note confidentielle du général George Marshall adressée au président Roosevelt fut retrouvée et rendue publique en 1974. Le général y indique qu’il s’agissait d’appareils volants non identifiés n’appartenant pas aux forces armées américaines.